Les Visas dans la presse

Par Kogito, le 30/09/20 http://www.etoile.regioncentre.fr/GIP/accueiletoile/seformer/libres-savoirs/les-visas-libres-savoirs/Visa_a_Blois_fait_rimer_bande_dessinee_avec_formation_confiance_en_soi_et_lien_social#A187035 |

Un nouveau Visa + Parcours vers l’emploi a débuté le 31 août à Blois. 15 stagiaires suivent cette formation qui propose à la fois une remise à niveau, un accompagnement personnalisé et la création d’une bande dessinée.

« Ce qui m’a plu dans le Visa + Parcours vers l’emploi c’est d’abord l’opportunité de me remettre à niveau en français et mathématiques et de maîtriser davantage l’outil numérique. Après mon inaptitude, cette formation était l’occasion pour moi de remettre le pied à l’étrier. J’apprécie particulièrement la diversité des activités proposées : remise à niveau, dessin, visites… Et tout ça dans une démarche collective, avec de l’entraide et de l’écoute. C’était important pour moi de retrouver ce lien social que j’avais beaucoup dans mon ancien métier » raconte Chantal. Depuis le 31 août, cette habitante d’Onzain suit le Visa + Parcours vers l’emploi organisé par ALIRE à Blois (ELS de Blois). « Comme Chantal, 12 des 15 apprenants sont suivis par Cap Emploi et sont en reconversion professionnelle après un accident de vie ou de travail » indique Sandra Rousseau, formatrice et coordinatrice de l’ELS de Blois. « Je ne peux plus exercer mon métier d’aide à domicile depuis quatre ans à cause d’une polyarthrite rhumatoïde sévère. Je souhaite me reconvertir en tant qu’agent d’accueil et d’administration mais avant de pouvoir exercer ce métier j’ai besoin d’une remise à niveau, surtout en mathématiques. Il faut également que je maîtrise l’outil informatique et les logiciels de bureautique. Ce Visa est une première étape vers le renforcement de mes compétences » confie Chantal.

D’une durée de 300 heures, le Visa + d’ALIRE se déroule du lundi au vendredi et doit se terminer le 6 novembre. Il s’articule autour de trois temps : le projet collectif, des formations modulaires et individualisées aux savoirs de bases, et des temps d’accompagnement individuels et collectifs. Réalisé en partenariat avec la Maison de la BD de Blois, le travail autour du projet collectif se déroule tous les matins. « L’idée de notre projet collectif est, qu’avec l’aide d’un animateur et dessinateur, les bénéficiaires racontent leur parcours de vie et le mettent en scène sous la forme d’une bande dessinée, détaille Sandra Rousseau. L’intérêt de ce type d’activité est de les faire acquérir des compétences transverses – comme le travail en équipe, la communication…, d’améliorer leur confiance en eux et de recréer du lien social. » « Nous avons par exemple créé notre propre personnage et commencé à illustrer les faits les plus marquants de notre vie : notre début de carrière, nos projets futurs, nos objectifs… C’est intéressant : ça permet de réfléchir à son projet et de faire un point sur sa situation » commente Chantal. Dans le cadre du projet collectif, des rencontres avec des structures comme la Maison de service au public, l’AGEFIPH ou la BGE ISMER sont également organisées. Un partenariat avec l’aFEE (Agence formation enseignement éducation) est par ailleurs en place afin de développer les compétences sociales et comportementales des apprenants à partir de la mise en œuvre du projet collectif.

Les temps de formation aux savoirs de bases ont lieu les lundis, mercredis et vendredis après-midi. Ils s’articulent en 4 modules de formation : « Illettrisme », pour apporter des réponses aux stagiaires les plus en difficulté ; « Remise à niveau », pour les apprenants ayant déjà des compétences plus affirmées et qui ont besoin de se perfectionner en français, mathématiques et logique ; « Numérique », pour former les bénéficiaires aux techniques usuelles de l’information et de la communication numérique ; et « Immersion en entreprise », pour la préparation des stages en entreprise ou pour travailler les techniques de recherche d’emploi. « C’est un parcours à la carte, entièrement individualisé en fonction des besoins et du projet du bénéficiaire : chaque personne va suivre un contenu de formation qui lui correspond et pourra, dans l’après-midi, passer d’un module à un autre » précise Élisabeth Tinoco, formatrice. Les temps d’accompagnement ont lieu tout au long de la formation. « Les apprenants ont un entretien individuel d’une heure chaque semaine et deux demi-journées sont consacrées à de l’accompagnement collectif, détaille Sandra Rousseau. Ces moments permettent de faire un point sur leur parcours pédagogique mais aussi sur leur projet et avenir professionnel. »

En parallèle de sa formation à Blois, ALIRE anime un autre Visa + Parcours vers l’emploi à Romorantin. À noter également qu’une deuxième session de formation Visa + sera organisée par l’organisme de formation du 9 novembre 2020 au 31 janvier 2021.