Formation anglais à Romorantin

Le GRETA de Romorantin propose une formation Visa Anglais Professionnel de 50h.

Une réunion d’information collective suivie d’un test de positionnement est organisé le 02 février 2018 à 13h30 au GRETA Val de Loire- site de Romorantin – 9/10 Avenue de Paris 41200 ROMORANTIN

thumbnail of Affiche_anglais

renseignements et inscription : 02 54 88 80 20

Les Visas dans la presse

“Proposer des Visas à Contres était une question d’égalité d’accès à la formation”

Amener les formations aux savoirs de base au plus près des bénéficiaires. C’est dans cette optique que les acteurs de l’insertion et de l’emploi du Loir-et-Cher et la Mission Locale ont proposé des Visas Trois en un et Pro numérique aux habitants de Contres. Une action de formation initiée en collaboration avec A.L.I.R.E et l’AFEC.

“C’est une première” assure Fabienne Hardouin, responsable du service territorial insertion de la Maison départementale de la cohésion sociale (MDCS) du Sud Loire. Cette première, c’est l’organisation de Visas Trois en un et Pro numérique sur le secteur rural de Contres(41). “Evidemment à Blois on peut faire des Visas, à Saint-Aignan également, mais à Contres il n’en y avait jamais eu poursuit Bernadette Mandard, responsable de la Maison de l’emploi de Saint-Aignan. Or, un certain nombre d’habitants du territoire – allocataires du RSA, jeunes suivis pas la Mission Locale, demandeurs d’emplois… – avaient de réels besoins de se remettre à niveau sur les compétences de base (lire, écrire, compter…), et/ou d’être formés à l’utilisation de l’outil informatique”. C’est à partir de ce constat que la MDCS du Sud Loire, le service d’insertion et de solution d’emploi du Conseil départemental, la Maison de l’Emploi de Saint-Aignan et la Mission Locale du Blaisois ont décidé d’organiser une action de formation à Contres. “Proposer des Visas facilement accessibles à ces personnes, généralement avec une mobilité limitée, c’était important : c’est une question d’égalité d’accès à la formation qui, ne l’oublions pas, permet d’améliorer l’insertion et de lutter contre les exclusions” souligne Fabienne Hardouin. Projet multi-partenarial, les sessions de formation ont été animées par A.L.I.R.E, pour les Trois en un, et l’AFEC 41 pour les Pro numérique ; le CRIA 41 s’est lui chargé de cerner au plus juste les besoins des stagiaires. La Communauté de communes Val de Cher-Controis a pour sa part mis à disposition des locaux et une salle informatique.

D’une durée de 120 heures, l’action de formation a eu lieu du 2 octobre au 15 décembre. L’organisation hebdomadaire s’est articulée en deux demi-journées d’informatique et en trois demi-journées de français et mathématiques. “Nous avons décidé de proposer les deux Visas en simultané pour éviter d’étaler la formation sur un temps trop long et perdre des apprenants en cours de route” indique Bernadette Mandard. “Cela a également permis d’utiliser l’outil informatique comme support à l’apprentissage du français pour certains ou pour la mise en pratique de formules mathématiques pour d’autres” complète Sabrina Louchard, animatrice de l’Espace Libres savoirs de Romorantin. Au programme des deux Visas : remise à niveau en français écrit et oral, création de CV,résolution de problèmes relevant des 4 opérations, utilisation des sites du service public (ameli.fr, CAF.fr, pole-emploi.fr, job41.fr…), protection et entretien d’un ordinateur, initiation aux logiciels de bureautiques… “Les sessions de formation se sont déroulées en groupe mais les formateurs se sont adaptés aux besoins de chacun, précise Sabrina Louchard. Les connaissances et compétences transmises étaient également transverses pour intéresser tous les apprenants quelque soit leurs ambitions.”

En tout, une dizaine de personnes ont suivi les deux Visas. Parmi elles, Maeva : “Les Visas sont une occasion en or pour mon projet professionnel” révèle la jeune controise de 25 ans. Orientée par la Mission Locale, elle souhaite suivre une formation du Greta de Blois pour devenir assistante administrative. “Le problème c’est que je n’avais aucune connaissance d’Excel et j’avais besoin d’une remise à niveau en mathématiques. Aujourd’hui, j’ai les bases suffisantes pour suivre une formation qualifiante.” Très soudé, le groupe d’apprenants souhaite poursuivre, ensemble, leur apprentissage. “On a décidé de continuer à se voir pour travailler”confirme Maeva. “Ils ont une cohésion de groupe qui va au-delà de la formation, c’est très positif, se réjouit Fabienne Hardouin. Ils ont même mis en place du covoiturage pour que les personnes sans véhicule puissent suivre des Visas à Saint-Aignan.”

source : https://libres-savoirs.regioncentre.fr/uPortal/uPortal/espace/informations/article/4190